Jouer pour une équipe peut vous transcender

Du haut de ses désormais 46 printemps, quand il porte son regard vers le passé, Jean-Michel Saive n’y voit qu’un chapelet fait de victoires. D’autres, moins modestes que lui, affirmeront sans doute que plus encore que des victoires, ce sont de véritables exploits qu’il faut lire dans ce palmarès long comme un jour sans fin.

Nous, on s’interdira de faire une distinction que lui-même place d’office hors-jeu. Par contre, on s’autorisera à écrire qu’ils sont rares, dans notre pays, ceux qui comme lui ont répondu si souvent présent à l’appel d’une finale, qu’elle soit individuelle ou collective et, surtout, qu’elle s’arrête aux contours, flatteurs, d’un Championnat du Monde ou d’Europe. Ce gros paquet d’expérience puisé au plus profond du Graal de la haute compétition fait de notre pongiste le plus célèbre un témoin averti de la manière dont il faut gérer une finale comme celle que vont aborder aujourd’hui les protégés de Johan Van Herck.

source: http://www.dhnet.be/sports/tennis/saive-jouer-pour-une-equipe-peut-vous-transcender-565770413570ca6ff935bf06#.VlgHu8hyW2k.facebook